100 % PANIK !

Le Forum Francophone de reference sur Panik, anciennement NEVADA TAN !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [0S] Coup de théatre à l'Opéra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nou'
Morgencafé
avatar

Féminin Sagittaire Cheval
Date d'inscription : 14/12/2007
Nombre de messages : 2892
Date de naissance : 19/12/1990
Age : 27
Localisation : Ma-ROCK
Membre Preferé : Linkus
Chanson Preferé : Himmel hilf

MessageSujet: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Lun 25 Fév - 0:18



Deuxième OS, et troisième en route, quand je me souviendrai de l'idée que j'avais xD
Oui oui je sais je fais chier avec tous mes topics mais que voulez-vous, il y en a qui écrivent pour éxister moi j'éXiste pour écrire ... c'est tout simple !!

So Enjoy it ... Hope you'll like it ...YOU ARE OBLIGED !! huhu^^




"Willmina Amadeus, l’enfant prodige est né !! Cela ne fait plus aucun doute, ce n’est pas un simple hasard, cette jeune pianiste interprète d’à peine 19 ans et belle est bien le digne successeur du grand Amadeus Mozart. Elle aussi porteuse du talent germanique, car oui elle est né à Salzbourg, ville d’origine de Mozart !!
Aujourd’hui à 18h dans le grand amphithéâtre de « Opera’s staff », ne ratez pas le spectacle !!"

Toute la ville de Berlin était placardée d’affiches, sous lesquelles brillaient des tags obscènes de différentes écritures et couleurs, du noir intense en passant par le rouge violent sans oublier le vert fluo, tous les moyens étaient bons pour faire preuve de vandalisme. Pensa-t-elle en entandant des bruits de spray cracher leur venin sur une façade voisine.
Mais ce qu’elle avait l’air d’oublier, c’est que tous ses graffitis étaient des signaux d’espoirs dont la teneur écrite portait sur son flac l’identité de toute une majorité, une identité tracée par l’encre pur de quelques rêves perdus, des cris sourds qu’une âme aussi avide que la sienne ne pouvait percer à jour, un message que des yeux aussi aveugles que les siens ne pouvaient voire …

Elle déboula maladroitement dans le grand édifice en tâtant du bout de sa canne le sol poussiéreux, elle passa dans le couloir étroit ses yeux émeraudes grand ouverts, sans ce cogner contre le décor pénible qui se forgeait avec ses formes fines, cette fois elle s’était habituée à l‘endroit, et se fut sans aucune difficulté qu’elle pu rejoindre sa chambre vide.
Elle se laissa tomber sur le grand lit douillet, douillet mais froid, elle soupira un instant et se laissa submerger par la mélancolie qui rongeait ses meurs les plus bruissants.

Lorsqu’elle redevint consciente de ce qui l’entourait, elle se retrouva parachuté dans une chaise inconfortable tandis que des mains expertes l’étiquetaient et la maquillaient, tout ce qu’elle pouvait entendre c’était ses cris de passions provenant de l’autre coté du rideau qui animaient sa ferveur, son cœur augmenta ses palpitations et pour la première fois de toute la semaine elle se sentit renaître.

Will : Dites, de quelle couleur sont mes yeux ? Marmonna-t-elle à l’adresse de la personne qui se trouvait au dessus d’elle.

La maquilleuse s’arrêta brusquement, et regard pendant quelques instants le reflet net de la jeune brune dans le miroir, avant de lui souffler au creux de l’oreille : « d’un vert encore plus scintillant que les milles et unes étoiles qui encombrent le ciel sombre »

Will esquissa un léger rictus, étoiles ? Ciel ? Que savait-elle ces de leurs apparences que ce que son imagination usée pouvait encore créer, ou ce que ces autres pouvaient bien lui dire, une couche nappée de joyaux brillants voire aveuglants … mais le fait était qu’elle ne pouvait voire, qu’elle ne pouvait être aveuglée …

La maquilleuse : c’est l’heure, vous êtes magnifique …

Elle la remercia d’un geste gracieux avant de se diriger majestueusement vers la scène, à peine fut-elle apparut qu’un tonnerre d’acclamations bourdonna dans tout l’édifice et la petite bulle d’appréhension qui flottait au dessus de ces cheveux attachés en chignon se dilapida tel qu’elle était apparut … Par magie !!

Will s’avança avec un sourire éclatant, les va et viens trépidants de son coeur ne s’était pas calmés loin de là, elle sentait chacune de ses veines se compresser en laissant ruisseler l’adrénaline dans tous les coins de son corps, les larmes de joie brillèrent au creux de ses yeux morts, et elle s’inclina face à son public, roi de ses émotions.

Will : GRAZIE MILLE … Je ne suis vivante que quand je suis à vos cotés mes amis, oui car parfois lorsque je rêve du loin horizon que mes yeux ne peuvent voire, il me suffit d’être là et toute l’obscurité dont est capable mon âme s’étouffe pour vous … Merci … Merci …Les mots me manquent… mais je peux les sentir au fond de moi battre contre les parois de mon cœur …Merci …Merci … cria-t-elle d’un ton émouvant.

Les applaudissements devinrent de plus en plus ardents, et les sifflements rajoutèrent une part d’enchantement à la situation.

Avant de commencer, elle monta dans les aigus dans un chant parfaitement lyrique et dépourvu de parole, puis elle fit un signe de sa main droite à l’orchestre qui se trouvait derrière elle, un jeune pianiste aux cheveux noirs ébouriffé caressa les touches souples de son clavier tandis que Will le guidait par ses gestes affables.

La symphonie venait de commencer, en stagnant entre les lignes musicales les plus érudites, le registre musical avait été spécialement déterminé par la puissance vocale de la jeune interprète supervisée par un chœurs homogènes constitué de voix tantôt grave tantôt basses.

Will :
Time TO SAY GOODBYE
Le temps de se dire au revoir
Con te partirò
Avec toi j’irai
Paesi che non ho mai veduto e vissuto con te
Dans des pays que je n’ai jamais vus, ou visité
Avec toi

adesso sì li vivrò
Maintenant oui je vivrai
Con te partirò
Avec toi j'irai
su navi per mari che, io lo so
Dans des navires à travers la mer, je le sais
no, no, non esistono più
Non, non, n'existront plus
con te io li rivivrò
Avec toi je revivrai
Con te partirò
Avec toi J'irai

- Chanson magnifique d'Andrea Bocelli et de Sarah Brightman-
Lien : Histoire d'avoir une idée de la voix de ma Will !!

http://youtube.com/watch?v=BLHq7rgHOLk


Après avoir achevé le dernier couplet, elle se tourna vers l’orchestre et se dirigea lentement, en comptant chaque pas, vers l’endroit d’où émanait les douces mélodies du piano, mais elle n’avait pas envisagé ne serai-ce qu’une fraction de seconde la présence d’une marche, et elle trébucha sous le regard d’un milliers de personnes horrifiés, heureusement elle se redressa sans aucun mal, sa chute avait été amortie par une présence spirituelle en face d’elle.
Elle jeta un regard vide vers le jeune homme, sans ciller , ses grands yeux brillaient avec une telle intensité qu’il en oublia presque que la jeune femme se tenant face à lui était non-voyante.

Will : puis-je avoir l’accès au piano s’il vous plait.

Le jeune homme la guida vers l’instrument, mais lorsqu’il voulut l’aider à s’installer elle se décala légèrement et tâtonna les touches de piano, au lieu de la ballade suave et romantique qu’elle avait prévu de jouer, ses doigts malgré elle firent tonner bruyamment les mélodies de la symphonie 40 de Mozart, exprimant haine, colère, impulsivité et transcendance.
Il était si facile de deviner les sentiments de la jeune pianiste, juste en savourant chacune de ses notes, lorsqu’elle eut finit, elle effleura de la palme de ses mains l’extrémité de l’instrument et se leva prudemment, elle pouvait sentir un souffle tout près du sien, une main moite se posa sur son épaule et une voix doucereuse vint lui murmurant un « laissez-moi vous aider », cette petite sphère de bien-être qui s’était formé au bas de son ventre au début du spectacle se désintégra tout à coup afin de laisser place à une émotion nouvelle, un trouble frissonnant.
Elle se laissa aidé et se redirigea vers le centre de la grande scène, afin de remercier son public une dernière fois. Et ce fut au rythme d’applaudissements qu’elle se laissa guidé vers l’arrière salle.

Will : Merci …
Le jeune pianiste : David Bonk.
Will : Willmina Amadeus
Dav’ : ce serait une honte pour moi de ne pas connaître votre prénom, avez-vous omit que vous êtes notre référence à nous modestes pianistes … Votre nom figure dans la majorité de nos manuels scolaires consacré à l’histoire de la musique.

Elle se sentit rougir, non pas qu’elle ne connaissait pas ce détail, mais c’était l’effet de cette voix sur elle, des milliers de petits frémissements lui picotèrent chaque parcelle de sa peau, et des spasmes vinrent troubler sa tranquillité intérieur.

Will : Merci
Dav’ : je dois vous laisser à présent
Will : Vous pouvez me tutoyer
Dav’ : je ne préfèrerait pas, vous êtes comme je vous l’ai déjà dit l’une des grandes du monde de la musique classique, et dire que nous avons le même age, je ne peux me résigner à tutoyer mon idole.
Wil : L’idéal est une notion ennuyeuse qui aveugle les hommes, mais à laquelle nous aveugles pouvons échapper, je n’aime pas les gens qui ont besoin de repères autre que la vue, c’est égoïste et dédaigneux !!
Dav’ : mais je n’ai aucunement eu l’intention de vous offensez …
Will : L’offense !! Je n’ai pas envie de me plonger dans un débat occulté très cher !!
Dav’ : mais …
Will : Je dois disposer !!
Dav’ : pardonnez-moi, c’est le propre de l’être humain d’exécrer celui qui l’offense laissez moi guérir la mienne avant qu’il ne doit trop tard
Will : mais je ne vous exècre point !
Dav’ : Demain soir 20 heures retrouvez moi en face de la grande voie de leibe-burg. Fit-il en lui dérobant un baiser distingué qu’il déposa sur sa main.


Dernière édition par dj.nenette le Jeu 28 Fév - 0:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritual-nou.skyrock.com/
Nou'
Morgencafé
avatar

Féminin Sagittaire Cheval
Date d'inscription : 14/12/2007
Nombre de messages : 2892
Date de naissance : 19/12/1990
Age : 27
Localisation : Ma-ROCK
Membre Preferé : Linkus
Chanson Preferé : Himmel hilf

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Lun 25 Fév - 0:20

Elle avait passé la nuit à ressasser les mêmes refrains dans sa tête, avec toujours le même prénom qui revenait en écho « David », elle ne le connaissait pas, pourtant son moi intérieur n’arrêtait de susurrer des éclats de pensées couverts par sa voix si chaude.

Ce fut donc, dans des rues bordées de pénombres qu’elle se laissa emmenées vers la grande voie, le lendemain à 20h.

Elle s’assit timidement sur un banc vide, et baissa la tête en quête de courage, les sifflements de vent d’habitudes si affectueux lui parurent si hostiles au fur et à mesure que le temps courrait, l’éloignant de lui.

Dav’ : Will ?

Cette voix si unique, il était là, ses artères se resserrèrent dans un spasme douloureux tandis qu’elle levait la tête vers lui.

Will : David !! Où êtes-vous ?

Il lui tendit une main douce, dont la simple impacte ralluma des torrents d’émotions pimentés dans ses entrailles, elle lui sourit avec un air gênée, avant de l’attirer vers elle.
Il s’installa silencieusement, en lui tenant fermement la main.

Will : Dites ? Il est comment le ciel ?

Le jeune homme leva ses yeux océans vers l’épaisse couche étoilée suspendue au dessus d’eux, et après quelques minutes de réflexion.

Dav’ : Vous savez, chacun peut le décrire à sa façon selon ce qu'il voit en lui …Pour ma part, j’y vois que le reflet d’une âme transparente, caché derrière une touffe de nuage … C’est beau mais laçant !!

Elle se tourna face à lui, et le gratifia par un sourire sombre.

Dav’ : J’aime bien votre sourire
Will : Merci, pourtant …
Dav’ : Tout ce qui sombre est beau. L’interrompt-il.

Cette fois elle ne pu cacher sa gêne, sa timidité s’affichait sur ses joues creuses, elle baissa la tête d’un geste agile, mais il parvint à frôler son menton, et à lui relever la tête.

Will : je …
Dav’ : Vous êtes belle Willmina, très belle …et ce n’est pas que par vos attraits physique, votre musique m’envoûte, vos chants me troublent, et vos yeux …Vos yeux me font culpabiliser, quel homme pourrait supporter de voire si vos yeux ternes se noient dans l’obscurité d’un jour sans lendemain ?
Will : Arrêtez, je vous en supplie !!
Dav’ : Willmina, je …

Il s’approcha lentement d’elle, en fermant les yeux, elle pouvait sentir, une fois encore son souffle chatouiller sa peau, oui une fois encore car elle l’avait toujours sentit auparavant :cette existence mystique et impalpable, elle savait depuis toujours qu’elle existait sans vraiment savoir qui elle était, elle savait que cette passion les cèlerai à tout jamais par un seul baiser.

Elle décala doucement sa tête, et captura les lèvres fines du pianiste dans un tendre et court baiser, trop court car il n’avait duré que quelques minutes alors qu’elle aurait voulut le savourait durant toute une vie.

Will : Je voudrais, être à Paris !!
Dav : pourquoi Paris ?
Will : je ne sais pas une subite envie
Dav : la ville des amoureux, j’aurai proposé Venise
Will : Et pourquoi ne pas se contenter de Berlin ?
Dav : c’est vrai. Sourit-il.

Puis tout à coup, tout se mit à tourbillonner autour d’elle, l’enjolivure qui ornait son entourage se déroba peu à peu sous ses pieds, et elle se sentit à nouveau propulsée sur scène, sous les même acclamations, les même applaudissements, et toujours la même émotion qui lui transperçait le cœur d’ardeur brûlante.

David au piano, que de bonheur intensifié! Que de plaisir accumulée!
Le savoir derrière elle rajoutait un pointe de grâce à son existence, en sentant son regard posé sur son dos, elle pouvait aspirer à atteindre l’orgasme juste en chantant, juste en jouant.
Durant six mois, ils se retrouvèrent après chaque représentation, en se délectant de chaque moment passé ensemble, c’était l’amour simpliste et innocent !! L’amour commun … trop commun … Ils vivaient leur amour à milles, eux et les tas de fans d’opéra qui suivaient chaque événement de leur vie de couple légèrement médiatisée.

Ce soir-là, il la tint par son bras et la tira dehors, sous une pluie battante où se mêlaient gouttes d’eau et flocons de neige, il faisait si froid, mais la flamme qui brûlait au fond de son âme réchauffait son corps fragile.
Au bout de dix minutes de course, elle le stoppa à bout de souffle, elle se redressa essayant d’avaler le plus de bouffée d’air possibles.

Will : j’en peux plus

Il s’approcha d’elle, et se pencha vers elle, avant de la saisir par les lèvres dans un mouvement frénétique et calculé.

David : Il faut que je vous montre quelque chose
Will : Oui mais rien ne presse
David : Si tout presse

Ils coururent encore pendant 10 bonnes minutes, puis Will se sentit hissée, David venait de la porter afin de monter les escaliers un à un. Quelques instants plus tard elle entendu une porte en fer grincer et des pas s’approcher d’eux.

David : On y est
Will : Ou ?

Il la posa délicatement.

Dav’ : C’est le meilleur chirurgien de tout le pays, il fait des merveilles …
Will : DAVID JE SUIS BIEN COMME JE SUIS !!
Dav’ : mais …
Will : Etre non-voyant n’est pas un handicap vous savez, je me sens bien comme je suis
Dav’ : Arrêtez, je vous entend vous lamentez la nuit quand vous dormez, je perçoit vos marmonnements sourds, vous ne perdez rien à essayer!!
Will : je … je
Dav’ : je serai là pur vous qu’importe
Will : J’ai peur
Dav’ : A deux on surmontera vos craintes !! Faies-moi confiance !! Assura-t-il.

Et confiance elle lui fit, elle se laissa sculpter par le médecin et suivit à la lettre chacun des traitements qu’il lui avait prodigué, David était resté à ses cotés, jour et nuit il lui tenait la main afin de la guider au-delà des obstacles, et à chaque fois elle frémissait au contact de sa peau, à chaque fois elle avait le tournis jusqu’à éblouissement, et à chaque fois elle se retrouvait largué quelque part, par exemple sur un lit d’hôpital.
Oui, aujourd’hui elle allait faire le grand saut, à deux ? Elle en était de moins en moins sure à présent, entre l’effroi et l’appréhension, la peine pouvait se frayer un chemin jusqu’à son cœur, depuis deux jours qu’elle était coincée ici pour lui, le pianiste de son âme n’avait pas montré signe de vie, il avait disparut … il l’avait lâchement abondonné après tant de promesses et de serments jurés.

Son opération devait avoir lieu dans un heure, et elle caressait toujours l’espoir illusoire d’entendre le son particulier de ses pas insistants, mais ce ne fut que les bruit muet des sabots de l’infirmière qui lui parvint.

L’inf : allongez-vous mon enfant !!

Quelques instants plus tard, tout ce qui l’entourait devenait de plus en plus flou, asphyxié par une brume douceâtre, peu à peu elle anesthésiait ses maux.


Dernière édition par dj.nenette le Jeu 28 Fév - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritual-nou.skyrock.com/
Nou'
Morgencafé
avatar

Féminin Sagittaire Cheval
Date d'inscription : 14/12/2007
Nombre de messages : 2892
Date de naissance : 19/12/1990
Age : 27
Localisation : Ma-ROCK
Membre Preferé : Linkus
Chanson Preferé : Himmel hilf

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Lun 25 Fév - 0:21

Le médecin : L’opération fut une réussite ! Lui lança-t-il fier.
Will se redressa, un bandeau autour de ses yeux cristallins, elle sentait les larmes la picoter de partout, mais elle s’abstint de craquer toujours en pensant à son prince charmant.

Will : Il est venu ?
Médecin : Personne n’est venu vous rendre visite pour l’instant …enfin dans une semaine ne pourront retirer vos bandages !!
Will : d’accord …

Elle s’allongea mélancoliquement tel une feuille d’automne attiré par le sol crasseux, elle y avait cru, en eux, en lui, et il l’avait quitté sans un mot, sans une explication pourtant c’était pour lui qu’elle en était là, juste pour pouvoir à ses cotés contempler cette chose appelé "ciel", juste pour pouvoir chercher au fond de ses yeux l’amour qu’elle sentait ruisselait dans son corps tout entier.
Ses pensées ne la quittèrent point pendant les 7 jours qui suivirent, et se sentiment d’abondon croissant qui tiraillait chacun de ses muscles accablés, elle était arrivée au point du non retour.

Médecin : Nous allons pouvoir retirer vos bandages aujourd’hui, vous êtes prêtes ?

Elle esquissa un demi sourire, tandis qu’elle sentait les lames fines des ciseaux caresser sa peau, l’étreinte du bout de pansements se relâchait successivement.

Médecin : Vous pouvez ouvrir les yeux

Elle hésita pendant quelques instants, comment pourrait-elle avoir le courage d’ouvrir ses paupières s’il n’est pas là, s’il n’est plus là …Elle cilla une dizaine de fois avant de laisser ses yeux heurter la violence de la lumière .... Des petits points lumineux venait saccager son beau fond d’obscurité, puis des silhouettes difformes flottaient par ci par là …

Médecin : Que voyez-vous ?
Will : rien … S’il n’est pas là je ne veux rien voire …
Médecin : Que voyez-vous ? Répéta-t-il
Will : des objets vagues !!
Médecin : parfait … parfait

Tel qu’il l’avait décrété, quelques jours plus tard Willmina pouvait parfaitement discerner tout ce qui l’entourait, pourtant dans le miroir son reflet montrait une jeune femme sans visage, des yeux bleus sans lueur qu’elle croyait verts et un sourire sans vie …Le vide et l’absence …Plus l’incompréhension !! Elle mourait à petit feux …L’amour est donc bien éphémère, elle s’était laissé bercé par des illusions passagères !!

Médecin : vous pourrez sortir aujourd’hui !!

Super, la délivrance enfin, elle saisit ses quelques affaires et longea les couloirs impeccablement blancs de la clinique, au fur et à mesure qu’elle avançait, ses talons claquaient contre le sol avec une harmonie trouble, car oui elle était troublée, elle passa doucement devant chaque chambre en jetant des coups d’œil furtifs à tous les patients, mais aucune d’elle n’avait l’air plus spécial que l’autre, sauf peut-être la 707 …
Une présence mystique qu’elle ne connaissait que trop bien l’attirait malgré elle, elle ne frappa pas avant d’entrer mais le bruit indiscret de ses chaussures annonçait bien sa présence.

Le patient : Qui est là ? Il y a quelqu’un ?

Will lâcha brusquement ses bagages, et les larmes qu’elle avait pendant longtemps retenus abondèrent sur ses joues avec une acidité tel qu’elle pouvait les sentir brûler sa peau sensible, elle ne connaissait pas cette silhouette athlétique, ni ces traits angéliques mais cette voix, ce timbre chaud, elle le reconnaîtrai parmi tant d’autres …
L’homme qu’elle avait hait durant tant de semaines se trouvait face à elle, les visage bandés par des pansements aussi nacre que les rideaux qui filtrait les fins rayons de soleil.

Will : David ? C’est vous ? fit-elle entre deux sanglots.

Le jeune pianiste se redressa surpris, puis d’une voix cassée qu’elle ne lui connaissait pas lui murmura.

Dav’ : J’ai toujours voulu savoir comment vous voyiez le ciel, dis-moi, à quoi ressemble-t-il ?
Will : à rien, un tas de cotons sans formes ni sens qui me pointent du doigt …ils me narguent ...POURQUOI ?
Dav’ : parce que vous aime
Will : je ne vous es rien demandé, vous m’avez tout pris, de mon cœur jusqu’à mon talent !!
Dav’ : Maintenant vous ne pourrez que le perfectionner
Will : Je ne sais pas lire les partitions, je ne sais pas écrire, je …renifla-t-elle …JE N’AI PLUS AUCUNE RAISON DE ME BATTRE … Je tirai ma volonté de mon handicap,tout ce que je voulais c’était prouver au monde que même moi j’y arrivait, mais maintenant que je ne suis qu’un ordinaire fondu dans le normal je n’ai plus aucune raison de me battre …
Dav’ : si vous avez la mienne !!


Ps : Will = volonté en Ang !!
PPs : je tiens à préciser que médicalement parlant il est impossible de donner ses yeux à quelqu’un parce qu’une fois coupé un nerf est irremplaçable surtout le nerf optique !! Enfin c’est ce qu’on m’a enseigné xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritual-nou.skyrock.com/
Joys.
Perfekt
avatar

Féminin Taureau Chien
Date d'inscription : 19/08/2007
Nombre de messages : 1181
Date de naissance : 04/05/1994
Age : 23
Localisation : Nulle part.
Membre Preferé : Impossible de trancher u_u Tous.
Chanson Preferé : Vorbei, Du Schweigst, Lass Mich Fallen, Ein Neuer Tag... Toutes je crois bien.

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Lun 25 Fév - 11:35

C'est magnifique, il a donné ses yeux pour elle.
Même l'histoire en elle-même est très belle, cette volonté de se battre, de prouver que même en étant handicapé on peut y arriver !

J'ai beaucoup aimé, bravo Nenette =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-spring-nicht-jojo-x.skyblog.com
rose
Keiner merkt es
avatar

Féminin Sagittaire Coq
Date d'inscription : 14/12/2007
Nombre de messages : 502
Date de naissance : 16/12/1993
Age : 24
Membre Preferé : franky
Chanson Preferé : neustart

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Lun 25 Fév - 22:04

oh nan putin, je vient de capter qu'il lui avait donné ces yeux, c'est affreux! enfin bon, c'est une belle histoire d'amour...^^
bah sinon c'est super bien écrit, comme tjr, et vraiment on se sens dans le truc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://helo232.skyblog.fr
Ein_neuer_tag_23
Morgencafé
avatar

Féminin Taureau Coq
Date d'inscription : 07/10/2007
Nombre de messages : 1939
Date de naissance : 23/04/1993
Age : 24
Localisation : Ba sur le forum p'tetre nan?? ahh lintelligence inférieure de la race humaine moyenne...
Membre Preferé : Franky oder David...oder Linke...ahh!!shé pas!!
Chanson Preferé : Ein Neuer Tag

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Lun 25 Fév - 23:04

ahhhhhhhhhh c trop magnifike!!! et lhistoire c...wow...

je surkiff koi...les mots me mankent là O_O

(et helo tes LENTE!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.makeitrock.skyblog.fr
|| Lovely Complex ||
Keiner merkt es
avatar

Féminin Gémeaux Singe
Date d'inscription : 16/12/2007
Nombre de messages : 892
Date de naissance : 23/05/1992
Age : 25
Localisation : Toulouse City
Membre Preferé : Franky & Juri
Chanson Preferé : Warum ?

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Mer 27 Fév - 18:07

Je connaissais deja l'histoire et je n'ai pas été decu tu sais ^^ Ca me fait penser a l'histoire ici : http://fr.youtube.com/watch?v=7UuDgmD517o Et il est possible de donner ses yeux, c'est un organe comme un autre tu sais, sauf qu'elle comme ses nerfs n'ont jamais fonctionné, c'est impossible sinon oui.

J'en ai chialé, elle est magnifique cette video quoique.. Enfin j'aime beaucoup mais c'est pas mon OS préféré ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetsong.keuf.net
Nou'
Morgencafé
avatar

Féminin Sagittaire Cheval
Date d'inscription : 14/12/2007
Nombre de messages : 2892
Date de naissance : 19/12/1990
Age : 27
Localisation : Ma-ROCK
Membre Preferé : Linkus
Chanson Preferé : Himmel hilf

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Mer 27 Fév - 22:19

Ahhhhhhhh je hais cette vidéo

Ben tu sais les nerfs sont irréccupérables jen suis sure de ça ... la grenouille scalpée dans mon manuel peut te le confirmer

enfin bon !!

merci d'avoir lu comeme <3

Edit :

Alors, cet edit est là pour démontrer que j'avais raison, j'ai demandé à mes camarades et donner ses yeux est IMPOSSIBLE, sinon tout les aveugles du monde pourraient voire, et ne me dis pas que c'est à cause du nerf optique qui est défaillant, il y a différents types d'aveuglisme, et ils ne sont pas tous lié aux nerfs, il y en a qui sont causé par la rétine par ex ...
Les nerfs sont irrécupérables, si l'un d'eux est déchiré il ne peut en aucun cas etre recollé, tu remarqera que les gens emputés ben on leur colle pas des jambes humaines à cause des nerfs!!
C vrai qu'il a une expérience qui a été faite je ne sais ou et il parait que ça a marché et que le type a pu utiliser la jambe greffé mais ceci est un sujet d'actualité et un gros point d'interrogation plane toujours ...
On ne peut pas donner ses yeux !! Sauf la rétine, oui la greffe éxiste mais la totalité de l'oeil, non !!
J'ai aussi vérifier dans un forum médial, et la greffe du nerf optique n'éxiste pas, ic'est encore expérimenté sur des animaux !!
Mais dans 5 siècles ou 6, peut-etre que sa sera possible !! donc a 5siècles Nani!!

Voila, je me suis sentie assez conne quand tu as démenti mes propos car c'est mon domaine comeme, j'étudie ça depuis que j'ai choisi ma fillière et je compte adhérer à la fac de medecine l'année prochaine donc c'était un peu indigniant pour moi ...voila ^^

Kisss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritual-nou.skyrock.com/
Miss R.
Morgencafé
avatar

Féminin Cancer Chèvre
Date d'inscription : 22/11/2007
Nombre de messages : 1502
Date de naissance : 17/07/1991
Age : 26
Localisation : not on any flatbread
Membre Preferé : David / Timo... les autres aussi hein!
Chanson Preferé : Bevor Du Gehst

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Mar 18 Mar - 22:38

Bon ok, j'ai un grand tors, je connaissais l'existence de ce OS mais j'avais peur de le lire parce que j'en ai eu des échos trashissimes (notament par toi même!)

alors bon comme J'AIME PAS TROP TROP QUAND DAVID IL SOUFFRE

j'avais les pétoches de lire mais ce soir je suis malade donc c'est différent.

j'imprime et je reviens t'en parler quand je pourrais ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Im-a-panik-addict.skyrock.com
Miss R.
Morgencafé
avatar

Féminin Cancer Chèvre
Date d'inscription : 22/11/2007
Nombre de messages : 1502
Date de naissance : 17/07/1991
Age : 26
Localisation : not on any flatbread
Membre Preferé : David / Timo... les autres aussi hein!
Chanson Preferé : Bevor Du Gehst

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Jeu 20 Mar - 19:12

ça y est j'ai lu.

j'en dirais pas plus.

ah si! j'ai vu un téléfilm allemand (comme par hasard!) y a suuuuper longtemps qui racontait EXACTEMENT la même histoire. sauf qu'au lieu d'être chanteuse elle était violoniste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Im-a-panik-addict.skyrock.com
Nou'
Morgencafé
avatar

Féminin Sagittaire Cheval
Date d'inscription : 14/12/2007
Nombre de messages : 2892
Date de naissance : 19/12/1990
Age : 27
Localisation : Ma-ROCK
Membre Preferé : Linkus
Chanson Preferé : Himmel hilf

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Jeu 20 Mar - 20:02

Ptdr jamais entendu parler ...

Merci d'avoir lu couz'

Puis pk ten dira po plus xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiritual-nou.skyrock.com/
Ruka Nanjou
Jeder
avatar

Féminin Balance Tigre
Date d'inscription : 23/04/2008
Nombre de messages : 24
Date de naissance : 10/10/1986
Age : 31
Localisation : Milan, mais surement perdue dans quelque rêve
Membre Preferé : David
Chanson Preferé : Vorbei

MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   Sam 10 Mai - 12:13

Qu'importe si dans la réalité c'est impossible... ta fic est plutot une conte, une légende d'un amour absolu, et tout le monde sait que dans une conte meme l'impossible peut dévenir réel !
J'ai aimé ces personnages et l'ambiance ( je sais pas si c'est le mot correct, I'm sorry ), il parait vraiment de plonger dans un autre univers, parallèle au notre mais plus "pur", parce que bien qu'il ne soit pas exempt de la detresse et de la douleur (et de l'haine qui en suit), il est en quelque sorte "purifié" par la musique et aussi par l'amour entre Will et Dav'.
... Enfin, je me comprends é_é

J'aime beaucoup, voilà xDD

Biz, Ruka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://findenNeueZiele.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [0S] Coup de théatre à l'Opéra   

Revenir en haut Aller en bas
 
[0S] Coup de théatre à l'Opéra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un petit coup de sifflet peut-être ?
» les titres "coup de poing" !
» le Grand Théatre de Bordeaux
» Kirk Hammet: coup de pied durant le show
» vends places théatre le prénom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
100 % PANIK ! :: DETENTE :: FAN FICTIONS :: OS-
Sauter vers: